Actualités

Dans le prolongement de nos rencontres avec nos amis Franco-Turcs de l’Association Maison des Dialogues à Villeurbanne, et devant la dérive autoritaire du gouvernement d’Erdogan, nous vous invitons à accompagner nos amis, dans la découverte de cette histoire protestante française, de persécution, de résistance et de fidélité…

Programme :
- départ le Samedi 24 Septembre à 8h à l’EPTM
- retour le Samedi 24 Septembre à 20h à l’EPTM

 

• Arrivée vers 12h pour un pique-nique sur place
• Visite guidée du Musée
• Temps d’échange et de discussion ensemble

 

Prix : 30 € (car + musée)
(NB : il ne faut pas que le prix soit un empêchement, en parler à Joël)

 

Renseignement-Inscription : Joël ROCHAT : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06 50 65 33 03

Le groupe randonnées poursuit sa marche...

Une fois par mois, en journée, ou demi-journée, en partant alternativement d’un endroit proche de nos domiciles (Monts du Lyonnais, Miribel, St Priest, Parilly, St Quentin Fallavier, Lyon).
Une parole biblique ou autre est apportée au groupe par tous ceux qui ont envie de la partager.
Départ à 9h (s’arranger avec les voisins pour le co-voiturage).

Pour toute précision ou renseignement complémentaire : 
Michèle Labarde – tél 06 25 26 86 93 – courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les dates du dernier trimestre 2016:

15 octobre (Monts du Lyonnais), 12 novembre (St Quentin-Falavier), 10 décembre 2016 (Lyon)

   

[PDF] N°54 Septembre 2016

Dimanche 18 septembre de 10h30 à 16h00, rentrée paroissiale pour tous avec culte, pique-nique et catéchèse jusqu'à 16h00 pour l’Éveil à la foi, l’École biblique, le pré-KT et le KT.

C'est une rentrée paroissiale pour toutes les générations autour du thème d'année proposé par le conseil :

"Protester aujourd'hui, pour Dieu et pour la création".

 

Voici le déroulement de cette journée de rentrée :

  • 10h30 : culte pour tous (Éveil à la foi participe au début du culte, puis retourne dans son groupe vers 11h)
  • 12h00 : retrouvailles autour d'un verre de l'amitié, puis d'un pique-nique tiré des sacs. Les enfants pique-niqueront dans leurs groupes et les adultes resteront ensemble avec les tout petits. Merci de prévoir les pique-niques !
  • 13h30 : tirage du "repas jeu de la rencontre" et écho du voyage en Allemagne vécu cet été sur les traces de Luther.
  • 14h30 pour les adultes : une animation sera proposée pour échanger par équipe autour du thème Protester aujourd'hui pour Dieu et la création : pourquoi et pour quoi est-ce important ?
  • 14h30 les enfants de l’École biblique, de pré-KT et de KT se retrouvent dans leur groupe pour un premier temps de présentation de chacun et de l'année.
  • 15h30 : mise en commun finale.
  • 16h00 : fin de la journée de rentrée... sans oublier le rangement !

Une réunion pour les parents, destinée à recueillir les feuilles d'inscription données au culte de rentrée, présenter notre année et répondre à vos éventuelles questions, aura lieu :

le mardi 20 septembre de 20h à 21h à l'Espace Protestant Théodore Monod.

Merci de prendre date et de faire tout votre possible pour venir.

Nous vous donnerons le planning de toute l'année scolaire et récupèrerons les fiches d'inscription.

 

Pour la suite, retenez déjà : notre deuxième rendez-vous de catéchèse sera le dimanche 9 octobre pour tous les groupes.

Marche œcuménique pour la paix à Lyon du samedi 21 mai 2016

 

Pax Christi, mouvement catholique pacifiste, organise depuis quelques années une marche pour la paix à Lyon. Cette année le thème choisi était celui de la résistance.

C'est assez naturellement que ses membres se sont tournés vers les protestants en pensant à des personnes comme le pasteur baptiste Martin Luther King.

 

Le pôle lyonnais de la Fédération protestante de France, avec beaucoup d’enthousiasme, s'est joint à l'organisation de cet événement, occasion pour tous de faire quelques pas dans l’Histoire lyonnaise.

 

La marche est partie du Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation après une intervention du père Christian Delorme sur le thème de la résistance aujourd'hui. Elle s'est ensuite dirigée vers le buste de Martin Luther King qui est venu à Lyon il y a 60 ans. Robert Vial et Michel Chomarat, témoins de ce moment, ont pu évoquer leurs souvenirs. Ils ont apprécié le clin d’œil de l'Histoire : c'est à côté du lieu où Martin Luther King s'est exprimé que le mouvement protestataire et pacifiste "Nuit debout" tenait ses réunions. Le pasteur John Wilson a ensuite présenté le baptisme aujourd'hui en France avant de conduire l'assemblée dans un moment de prière.

 

La marche s'est ensuite rendue au temple de la rue Lanterne pour évoquer la figure du pasteur Roland de Pury qui s'est opposé publiquement à la collaboration dès le 14 juillet 1940 dans une prédication restée célèbre. Il a ensuite organisé le sauvetage de nombreux juifs avec l'aide de ses paroissiens. Il a été arrêté le 13 mai 1943 alors qu'il s'apprêtait à célébrer le culte. Ses fils Pascal et Blaise étaient là pour accueillir les marcheurs. L'étape ne devait durer qu'un instant mais le temps s'est suspendu ; l'atmosphère était chargée de l'émotion de ses deux fils, derniers témoins de cette époque, évoquant leur père. L'auditoire a écouté longuement ces souvenirs d'enfants qui ont eu du mal à comprendre que leur père soit considéré comme un héros. Pour eux, leur père s'était simplement comporté à cette époque comme à son habitude, de manière courageuse et juste.

 

La marche s'est ensuite dirigée vers le Monument des Droits de l'Homme au Parc de la Tête d'Or pour un pique-nique partagé, après un passage à l'espace Gandhi et l'intervention de Marielle Colombe sur l'attitude résistante du Mahatma.

 

Puis le groupe s'est séparé ; la foule n'était pas nombreuse mais venait de lieux différents, catholiques et protestants mélangés. L'idée de recommencer l'année prochaine était dans toutes les têtes, chacun s'engageant à porter le message auprès de sa paroisse. Ce jour-là à Lyon, c'était peut-être le début d'une nouvelle tradition œcuménique.

RENCONTRES D’ETE 2016
Un temps convivial pour tous à l’Espace protestant Théodore Monod
Tous les jeudis de juillet et d’août à partir de 18h30


N’hésitez pas à inviter vos connaissances et ami(e)s
Cette année encore, nous vous proposons ce temps convivial et fraternel ouvert à tous en semaine : tous les jeudis à partir de 18h30.
Merci d’apporter de quoi partager pour pique-niquer ensemble. Toutes les idées d’animations sont les bienvenues (discussions, films, jeux…)

JUILLET : les jeudis 7, 14, 21 et 28
AOÛT : les jeudis 4, 11, 18, 25

Et une dernière rencontre le 1er septembre avec :
Grillades–discussions. Apporter des salades composées, des desserts, des grillades

[PDF] N°53 Mai 2016

Mohammad Amarneh, un mineur palestinien de 17 ans, est arbitrairement détenu dans une prison israélienne depuis deux mois. Son crime : une publication sur Facebook.


Dans la nuit du 2 mars 2016, Mohammad Amarneh et sa famille ont été brutalement réveillés par des soldats israéliens qui ont fait irruption a leur domicile, à Ya’bad, près de Jenin. Les soldats ont défoncé la porte de leur maison et sont allés arrêter le jeune homme dans sa chambre. Ils l’ont conduit au centre d’interrogatoire de Salem où il a été interrogé pendant 96 heures, seul, sans contact avec sa famille ni avec un avocat.
Ses interrogateurs l’ont accusé d’avoir publié sur son profil Facebook un message incitant à s’en prendre
aux forces de sécurité israéliennes. Mohammad a nié avoir un compte Facebook. Les juges du tribunal militaire de Salem auxquels il a été présenté à l’issue de l’interrogatoire ont relevé le manque de preuve et donné aux agents 72 heures pour fournir davantage d’éléments incriminants sans quoi le jeune homme serait libéré.


Le 14  mars, à défaut de preuves suffisantes pour justifier des poursuites  judiciaires, le commandement militaire a ordonné le placement de Mohammad en détention administrative, sans inculpation, sur la base de «preuves» qualifiées de secrètes et auxquelles ni lui ni son avocat n'ont donc eu accès. Deux jours plus tard, un  juge militaire a confirmé l’ordre de détention administrative au motif que les preuves secrètes présentées par le procureur permettaient d’établir que le garçon constituait une menace pour la sûreté de l’État. N’ayant pas accès auxdites preuves, le détenu n’a pas pu contester sérieusement son placement en détention.


L’ordre de détention administrative, de trois mois, peut être  renouvelé indéfiniment. Même s’il est libéré à l’issue des trois mois, Mohammad devra redoubler sa dernière année de lycée et ne pourra pas intégrer l’université l’an prochain, comme il l’aurait souhaité.

[PDF] N°52 Mars 2016