Depuis le 10 mai 2010, Mohamed Ahmed dit Jabha est détenu à la prison centrale de Djibouti de très mauvaise réputation. Au cours de ces années de privation de liberté, il a été victime de diverses tortures et mauvais traitements. Pourquoi ? Il est membre du FRUD (Front pour la restauration de l’unité et de la démocratie) mouvement politique armé qui lutte contre le pouvoir en place.

Le 6 octobre dernier, une bonne nouvelle, la chambre d’accusation a annulé l’ensemble de la procédure judiciaire le visant et a ordonné sa remise en liberté ; mais Mohamed Ahmed, symbole de résistance à un régime autocratique et despotique est toujours en prison. Sa remise en liberté serait perçue comme une défaite et un affront au Président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh. Mobilisons-nous pour le faire rapidement libérer !